Vos commentaires

Vos commentaires sont libres sur cette page. aaaaa

13 réflexions au sujet de « Vos commentaires »

  1. Cette affaire effroyable nous plonge dans la réalité sordide du système des tutelles judiciaires. Il apparait clairement que l’objectif de ce dossier était de se débarrasser de la légataire universelle de Mme TERRASSON pour permettre aux tutelles de s’approprier le patrimoine de la personne âgée. Les quatre millions d’euros que les tuteurs vont dilapider en 5 ans, ont fait beaucoup de petits. Additionnons, l’immobilier bradé, les ventes à prix d’amis sous le marteau complaisant des commissaires priseurs, les expertises en tout genre royalement rémunérées, les commissions de placements financiers, on s’apercevra alors que la valeur réelle des ventes engagées représente probablement de 50% à 100% de plus que les prix affichés. L’affaire TERRASSON, de ce point de vue est un cas d’école du mode de fonctionnement des tutelles judiciaires.

  2. J’ai assisté aux audiences de la cour d’appel de BORDEAUX à partir du 18 juin 2012. Les avocats de la défense ont rappelé les multiples fautes lourdes de la police agissant sous commissions rogatoires judiciaires. Aussi incroyable que cela puisse paraître, l’avocat général représentant le Ministère public a banalisé la chose, précisant que le parquet avait décidé de ne pas donner suite au rapport de l’IGS dont votre blog fait état. On a même appris que dans le rapport de l’IGS, le policier ripoux, était considéré par ses supérieurs hiérarchiques bordelais, capitaine et commandant, comme un exemple irréprochable dans son service. Comme l’a dit un avocat: »circulez, il n’y a rien à voir ».
    Faut-il en conclure que BORDEAUX, ville de collaboration, est retombée sous le régime de VICHY?
    Vous devez porter ces faits au ministre de l’Intérieur, Manuel VALLS, petit-fils de républicain espagnol. Il va beaucoup aimer.

  3. Ce qui ressort de cette histoire, c’est son extrême violence. D’autant plus mortifère qu’elle est judiciaire, et donc légitimée. La violence organisée par la justice dans un Etat de droit, ouvre les portes de l’arbitraire, puis de la barbarie. A ce titre, l’affaire TERRASSON a toute chance de revenir comme un boomerang aux visages de ceux qui l’ont instrumentalisé.
    Pour les 4 victimes, il va falloir accepter de pardonner. Et apprendre à pardonner. C’est le plus difficile, mais c’est aussi la réponse la plus efficace pour détruire le mur de haines dressées dans ce dossier. Le pardon mettra les auteurs de cette violence devant ce qu’ils sont. Face à leurs actes, leur visage apparaîtra en pleine lumière.
    Viendra peut-être alors l’utilité de ce qui n’est encore qu’un horrible feuilleton judiciaire. L’affaire TERRASSON rendra notre justice moins orgueuilleuse. Plus humaine, moins soucieuse de paraître en haut de l’affiche, dans l’actualité clinquante. Peut-être faudra-t-il même l’enseigner à l’ENM?

  4. J’ai toujours cru et je croirai toujours que cette affaire est une grosse machination d’ETAT, appuyée par des intérêts privés. L’objectif était de s’approprier les biens de Mme TERRASSON aux dépens de Nicole DUMONT qui a par contre essayé de donner un peu de joie et de dignité à une vieille dame dont tout le monde se désintéressait jusqu’à ce que l’on apprenne qu’elle avait fait de Nicole sa légataire universelle.
    Et là, c’est le pot de terre contre le pot de fer.
    Qui peut gagner?
    Je suis optimiste, la vérité éclatera et malheur à ceux qui se sont fourvoyés dans cette affaire.
    Courage Nicole, depuis la tendre enfance,avec nos racines pauillacaises tu ne peux que t’en sortir blanchie.
    je t’embrasse et suis de tout coeur avec toi.
    Lionel.

  5. Je demande de l’aide étant victime d ‘une décision injustifiée d’une juge. Fille unique ayant une mère sous tutelle, j’ai d’abord été nommée tutrice pendant 6 mois par une première juge. J’ai depuis affaire à une autre juge qui m’enlève ma tutelle. C’est une magaouille organisée par des gens protégées qui n’ont aucun souci de l’être humain, mais s’intéressent surtout au patrimoine familial. (mon contact 06.71.19.19.35)

    • Je ne peux, pour vous aider, que répéter un conseil que j’ai déjà donné sur le blog de FXB: il semble que le Collectif: « Respect des personnes dites protégées et de leurs familles » tel 06 87 73 73 82 (M. Roussel) soit digne de confiance, d’après des informations qui remontent il est vrai à un an. mais il faut tout essayer.
      Par ailleurs il est important pour faire avancer les choses de donner des NOMS: qui a pris ces décisions inhumaines, quels sont les magouilleurs qui lorgnent le patrimoine,etc… Sinon on ne crèvera jamais l’abcès

  6. Qu’est ce qui justifie une telle violence répressive? Plusieurs mobiles sont possibles. Il y a d’abord le fric des vieux: les tutelles adorent. Mais pourquoi la justice couvre t-elle la spoliation de J.TERRASSON ? Les sommes sont considérables. Question qui s’impose aux procureurs de BORDEAUX: y-a-t-il des magistrats qui touchent? Autre mobile: la politique. Mais qui était visé? Il serait intéressant d’avoir l’avis des policiers ripoux. J’attends des réponses à ces questions. Merci pour votre blog, on ne s’ennuit pas avec vous!

  7. Je soutiens ce comité. Car pour moi la tutelle est d’abord une histoire de fric. C une atteinte à la dignité surtout quand la personne concernée ne veut pas d’une tutelle ou d’une curatelle. Qu’on laisse les gens vivre leur vie, sans qu’on les emprisonne dans un système pourri qui en veut d’abord à leurs économies. Certes il y a des gens qui sont atteints de maladies très graves et sont dans des cas extrêmes, mais trop de personnes sont aujourd’hui mis sous tutelle, dans un carcan judiciaire, afin d’enrichir ceux qui vont les dépouiller.

  8. Il existe à TOULOUSE un réseau de médeçins actionnaires de maisons de retraite qui recherchent des clients pour alimenter leur business. Ils sont en cheville avec une structure d’aides à domicile, ainsi qu’un policier d’un commissariat proche de la maison de retraite.
    Ma mère placée dans cet établissement a été mise sous tutelle, puis coupée du monde. Plus de téléphone (confiscation du portable que je lui avais acheté) ,plus de visites possibles. Plus de moyens de contrôle de sa situation: refus de délivrance du jugement de tutelle, même à la demande d’un huissier.
    M’étant opposée à un tel traitement je me suis retrouvée en garde à vue puis placée sous sauvegarde de justice…Accéssoirement je suis enseignante et titulaire d’une maîtrise de droit.
    Bien sûr les biens ont été totalement pillés.

    • Je répète ce que j’ai dit plus haut pour une autre personne: Je ne peux, pour vous aider, que répéter un conseil que j’ai déjà donné sur le blog de FXB: il semble que le Collectif: « Respect des personnes dites protégées et de leurs familles » tel 06 87 73 73 82 (M. Roussel) soit digne de confiance, d’après des informations qui remontent il est vrai à un an. mais il faut tout essayer.
      Par ailleurs il est important pour faire avancer les choses de donner des NOMS: quelles sont ces maisons de retraite et leurs dirigeants, qui a osé vous mettre en garde à vue, qui vous a refusé le jugement de tutelle, etc… Si on garde le silence sur les responsables on n’en sortira pas. Et la publicité est une protection.

Répondre à Jacques Lepelletier Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>