Cette SUISSE qui rend fou

Le 4 décembre 2010, Nicole DUMONT et son avocat font face aux juges d’instruction Jean-Michel GENTIL et Sophie PETRIAT. A leur stupéfaction, les deux magistrats leur demandent d’aller en SUISSE chercher de l’argent sur le compte de J.TERRASSON, pour la faire vivre. C’est à dire de faire faire à N.DUMONT ce qu’ils lui reprochent. A l’appui de cette demande , les deux magistrats remettent un pouvoir bancaire susceptible de mouvementer le compte de J.TERRASSON, puis proposent à l’avocat d’accompagner sa cliente. En clair, de commettre l’acte pour lequel la justice la poursuit.

Pour bien mesurer la portée de la créativité judiciaire bordelaise, il faut préciser qu’à cette époque N.DUMONT sous contrôle judiciaire ne peut quitter le territoire national. Cette interdiction lui sera d’ailleurs renouvelée le lendemain. On lui conseille donc de commettre une première infraction aux bras de son avocat. Plus inquiétant, les magistrats bordelais semblent méconnaître les règles bancaires élémentaires et exposent une personne mise en examen en lui conseillant de commettre un deuxième acte illégal. En effet, dès l’ouverture de la procédure en FRANCE et de sa poursuite en SUISSE, le compte genevois a été bloqué dans l’attente de la décision d’un tribunal, conformément à la réglementation bancaire. En d’autres termes, N.DUMONT et son avocat auraient été éconduits de la banque genevoise, sans un sou, avant que la banque qui en a l’obligation, ne saisisse les autorités judiciaires de GENEVE. Ils auraient ensuite été  reconduits à la frontière, et de là directement à la maison d’arrêt de GRADIGAN pour violation du contrôle judiciaire.

 Décidément, au palais de justice de BORDEAUX, la SUISSE rend fou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>